MARDI 12 OCTOBRE - Espace Van Gogh - Paris 

Colloque « Quel avenir pour le réseau de chaleur parisien ? » 

à partir de 9h30.

 

La ville de Paris initie un débat autour du schéma directeur du réseau de chaleur parisien à la veille de la fin de concession de la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU). A l’heure de la crise climatique et du nécessaire accès à la chaleur pour les citoyens : "Quel avenir pour le réseau de chaleur parisien ? "

Colloque reporté

CPCU : un outil fondamental pour l’accès à la chaleur 

La Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU) est une société d'économie mixte partagée entre la ville de Paris et la société Engie. Depuis 1927, le réseau fournit en chauffage la ville de Paris et de nombreuses communes de la couronne parisienne au moyen d’un réseau à vapeur d’eau. Le réseau de chaleur de Paris assure le chauffage d’1/4 des bâtiments de la capitale, dont l’ensemble des Hôpitaux de Paris, et alimente aussi en énergie 16 réseaux de chaleur de la métropole. C’est le premier réseau urbain de France. 

Acteur majeur du Plan Climat de la Ville de Paris, il contribue jour après jour aux objectifs de transition énergétique et d’aménagement durable du territoire francilien pour les villes de petite couronne et en région Ile de France.

Le réseau, comme ses usines s’étendent sur les communes d’Aubervilliers, Boulogne-Billancourt, Charenton-le-Pont, Choisy-le-Roi, Clichy, Gennevilliers, Gentilly, L'Île-Saint-Denis, Issy-les-Moulineaux, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Levallois-Perret, Saint-Denis, Saint-Ouen et Vitry-sur-Seine : toute ces collectivités font partie intégrante du devenir de la CPCU…

 

PRODUIRE de la chaleur durable, un enjeu environnemental pour la compagnie. 

En France, 67% des émissions de gaz à effet de serre sont produites en ville et les objectifs d’efficacité énergétique traversent nombre de leurs compétences traditionnelles : l’urbanisme, le logement, la voirie, les mobilités, etc. Grâce à son Plan Climat de 2018, la Ville de Paris dispose d’une feuille de route, pour tenter d’atteindre la neutralité carbone en 2050. 

Pour la CPCU, ce plan climat l’engagerait à fournir 75% d’ENR en 2030 et %100 en 2050… !

La CPCU c’est le transport et la distribution de la vapeur, grâce à un réseau long de plus de 500 km. C’est la production de la vapeur sur 9 sites de production, en plus de la cogénération provenant de la valorisation des déchets du Syctom (Syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères). Plus de 45 % de la chaleur distribuée par la CPCU est issue de la valorisation énergétique des déchets ménagers. 

La nouvelle législation RE2020 pour la construction, va générer de nouvelles connexions aux réseaux en interdisant le gaz pour les logements neufs. Les projections tendent vers un nombre d’abonné qui passerai de 5 881 à 7 394 en 2030 (soit +26 %) et 9 704 en 2050 (soit +65 %) sous l’impulsion des diverses incitations aux raccordements. Le nécessaire développement de la production va sans doute réinterroger la place de la méthanisation, du biogaz, de la géothermie, et des usines de combustible solide de récupération (CSR) et de ses filières, dans la région. Ces futurs besoins devront pousser à des partenariats plus importants avec les villes voisines en cas de nouvelles unités de production extra-muros. Le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP) comme d’autres organismes inter-communaux ont-ils leur place dans les solutions de captation de chaleur ?

Aujourd’hui un bouquet énergétique de plus en plus vert est nécessaire pour réduire l’empreinte environnementale et améliorer la qualité de l’air. Pour autant l’extension du réseau va demander de nouvelles puissances installées pour répondre aux besoins croissant des Parisiens et des habitants la petite couronne !

 

Une GESTION atypique en débat, 

Nous sommes proche d’un évènement historique pour la gouvernance des questions énergétiques en région parisienne : La concession de 100 ans qui cadre la CPCU prendra fin le 31/12/2024. Jusqu’ici la compagnie était une société d'économie mixte, filiale du groupe Engie pour 66% et détenue à 33 % par la Ville de Paris. 

En plus des objectifs de verdissement et face à l’augmentation de la demande, se pose le débat politique et technique de la « municipalisation » de l’outil CPCU. Ce fait politique pose de multiples questions sur la gestion des « biens de retour » et la conservation des compétences d’entretien, de gestion des risques et de résilience d’un réseau de haute température …

Dans le cadre d’une transition énergétique soutenue et d’objectifs carbone ambitieux, quel est la place du Syctom, principal fournisseur d’énergie vertueuse du réseau ?

De nouvelles structures émergent afin de soutenir l’effort de transition, comme Energie Paris et la Coopérative Carbone. Quels seront les synergies possibles, à l’avenir avec ces nouveaux organismes ? En particulier autour des Enr diffuses, comme le photovoltaïque ou les nouveaux procédés de captations de chaleur…

Notre époque se caractérise par une mise en tension des enjeux environnementaux, mais aussi sociaux. La lutte contre les inégalités, la précarité énergétique sont en augmentation :  18% de la population française éprouve des difficultés à régler les factures d’Energie et de chauffage. En pleine crise environnementale et à l’aube des conséquences sociale de la crise sanitaire, la question de l’accès à l’Energie est fondamentale.

La mission de la CPCU est une mission d’intérêt général et de service public, son devenir engage la ville de Paris, mais également les citoyens, les salariés et les collectivités qui sont raccordées au réseau et qui abritent les usines de productions. 

 

Nous vous donnons rendez-vous le mardi 12 octobre à l' Espace Van Gogh, situé au 62 Quai de la Rapée - 75012 Paris                       pour échanger sur l’avenir du réseau de chaleur parisien… !

En présence des collectivités concernées et acteurs économiques du secteur 

PROGRAMME

9h30 Accueil

10h00 « Quel avenir pour le réseau de chaleur parisien ? » 

Echange avec la tribune puis débat avec le public 

12h30 Buffet-cocktail